Mon Mari m’a abandonné Quand Notre Fille Est Née Avec une Fente Labiopalatine

Smile Train

Alimatu réside dans la ville de Kumasi, au Ghana, avec sa fille agée de huit ans, Rawdah, une patiente de Smile Train. Son mari l'a abandonnée peu après la naissance de Rawdah, la laissant seule à élever un bébé atteint d'une fente labiopalatine. Alimatu nous relate ci-dessous l'histoire de sa famille en ses propres termes.

Je n’avais aucune idée au sujet des fentes labiolabiopalatines bien avant l’accouchement de Rawdah, je n'en avais même jamais entendu parler. Il y avait deux sages-femmes dans la salle d'accouchement, et l'une d'elles a décidé d'attendre avant de me montrer l'enfant en raison de sa fente. Cependant, l'autre a insisté pour qu'elles me donnent plus de détails afin de me préparer à ce qui allait se passer.

En toute vérité, le bébé m’était totalement indifférent. Je me suis effondrée en larmes à cause de sa fente. Je n'étais pas heureuse que mon premier enfant en ait une. J'étais si choquée que je ne l’ai pas allaité dès les tout premiers instants.

J'ai vite remarqué que lorsque Rawdah mangeait, la nourriture sortait par son nez ou même entrait dans ses poumons et l'étouffait.

Deux semaines après sa naissance, il n’y avait toujours pas d’évolution. N’avoir aucune solution face à cette difficulté était très insupportable.

Je suis donc retournée à la clinique pour demander de l'aide. Ils m'ont donné un téléphone portable pour que je contacte l'hôpital Komfo Anokye.

À cette époque, j'étais une mère célibataire. Mon mariage a vite tourné au vinaigre et s'est terminé peu après la naissance de Rawdah. Je ne sais pas si la cause de l’abandon de mon ancien mari est due à la fente qu'elle avait, mais il ne s'est jamais soucié d'elle. Il ne nous apporte aucun soutien et ne répond même pas à mes appels. Oui, j'ai élevé ma fille seule depuis sa naissance jusqu'à présent.

Rawdah sourit avec sa mère et sa grand-mère

En fait, pas vraiment seule. Lorsque mon mari est parti, nous avons dû retourner chez mes parents, et ma mère m'a beaucoup aidée. Je n'avais peut-être jamais entendu parler des fentes labiolabiopalatines avant la naissance de Rawdah, mais ma famille et notre communauté n'ont jamais pensé que c'était un problème. Ils m'ont beaucoup soutenue et ont toujours traité mon bébé comme tous les autres. Ils ont dit que c'était la volonté de Dieu pour elle. Je sais que ce genre de réactions positives n'est pas toujours évident, donc je leur en suis extrêmement reconnaissante.

L'équipe chargée du traitement des fentes labiopalatines à l'hôpital Komfo Anokye a aussi été comme une seconde famille pour nous. Dès notre première visite, ils nous ont chaleureusement accueillis et nous ont dit qu'ils feraient le maximum pour nous. Tout le monde dit ça, mais cette équipe l'a vraiment fait. Lorsque Rawdah n'avait que trois mois, ils ont pratiqué sa première opération pour corriger sa fente.

J'étais stupéfaite quand j'ai vu le résultat, comment sa lèvre était complètement fermée. Cinq mois plus tard, ils ont pratiqué la deuxième opération nécessaire pour sa fente labiopalatine. Elle pouvait mieux manger après ça. La nourriture ne sortait plus de sa bouche. Nous étions si heureux.

Rawdah sourit

Nous n'aurions jamais eu les moyens de payer une seule de ces opérations, mais les deux ont été entièrement gratuites grâce au partenariat entre Komfo Anokye et Smile Train. Ce fut un cadeau inestimable pour Rawdah et notre famille.

Grâce à Smile Train, Rawdah a également pu s'inscrire gratuitement à un programme d'orthophonie à l'hôpital et a bénéficié d'une opération supplémentaire de la fente au cours de cette année. Grâce à cette thérapie, elle a appris à parler avec assurance et, aujourd'hui, vous ne vous douteriez jamais qu'elle avait eu une fente en l'écoutant.

Rawdah sourit avec ses amis

Le traitement de la fente a permis à mon bébé de grandir en apprenant et en jouant comme tous les autres enfants. Rawdah se débrouille bien à l'école, et aime particulièrement étudier les mathématiques et l'anglais. Elle se plaint de temps en temps que les autres enfants la taquinent pour son apparence, mais cela ne perdure pas longtemps. Ces moqueries ne semblent pas la perturber. Elle m'a même récemment dit en me regardant : "Je suis bien dans ma peau".

Qu'est-ce qu'une mère pourrait demander de plus ?

Rawdah sourit

Je pense que Rawdah peut accomplir tout ce qu'elle veut. Je souhaite qu'elle aille plus loin que moi. Même si je parviens à obtenir mon master ou mon doctorat, je pense qu'elle pourra faire encore plus.

Je tiens à manifester ma grande reconnaissance envers les donateurs de Smile Train, qui se sont investis pour nous. Que Dieu vous bénisse et vous donne encore plus que ce que vous nous avez donné. Vous serez toujours les bienvenus ici et je vous souhaite une très grande réussite dans vos entreprises.


Avez-vous apprécié la lecture de cet article ? Lire plus d'histoires d'Afrique.

Recevez des mises à jour de Smile Train

Ceci pourrait aussi vous intéresser...

Team Empower
Les Sunrisers sont un groupe diversifié d’amis qui se rencontrent à l’aube de chaque...
Patient
À quelques heures de route à peine des villes côtières d'Afrique de l'Ouest, vous...
Partner
Le Dr Grégoire Akakpo-Numado est le chef du service de chirurgie pédiatrique du...